Une Façon Simple d’Apaiser le Stress et d’Assurer son Rôle de Parent avec plus de Patience

Un article de Sandra Flear, instructrice Grandir Main dans la Main au Canada / Traduit de l’anglais par Frédérique Mezier et Chloé Saint Guilhem

En tant que parents, nous consacrons une bonne partie de notre temps à prendre soin des autres et à nous préoccuper de leur bien-être.

Nous entendons beaucoup parler de « prendre soin de nous », de « prendre du temps pour soi » ou de comment le fait d’être conscient et calme peut nous aider dans notre vie de parent.

Nous voulons rester calmes, nous montrer patients, réduire les conflits, cesser de crier ; le problème c’est qu’en pratique cela peut s’avérer plus difficile à matérialiser que de faire en sorte que nos enfants prennent leur petit déjeuner et soient prêts pour partir à l’école à l’heure, chaque matin.

« Les parents ont à cœur de bien faire mais ne savent pas comment gérer leurs propres contrariétés », dit Sandra Flear, instructrice à Hand in Hand.

Cependant, il existe un outil très simple qui permet aux parents de faire face aux luttes liées à la parentalité. Nous nommons cet outil le Partenariat d’Ecoute.

Repérez ce qui déclenche chez vous des émotions intenses, trouvez plus de calme.

Lors des Partenariats d’Ecoute, deux parents échangent du temps d’écoute. Ils sont libres de se concentrer sur les sujets qui les préoccupent. Par exemple, les choses que font leurs enfants et qui provoquent chez eux de la colère ou de la tristesse ou bien les comportements difficiles que présentent leurs enfants.

Les parents repèrent souvent la source des émotions intenses qui ont été déclenchés chez eux, sachant que beaucoup trouvent leur racine dans leur propre enfance. Ainsi, les parents peuvent envisager de nouvelles façons de réagir. Les Partenariats d’Ecoute ne sont pas des espaces de discussion ou d’échange de conseils ; à la place, ils offrent un espace ouvert et privilégié pour s’exprimer librement et travailler sur ses propres problématiques, sans être jugé.

Exprimez-vous et parlez de tout ce qui vous agace et vous préoccupe en ce moment.

Ce sont aussi des espaces où les parents peuvent exprimer leur colère, leur désarroi, leur tristesse ou leurs contrariétés. Les larmes sont les bienvenues lors de Partenariats d’Ecoute ainsi que les crises de rage. Les rires et l’humour, sont encouragés.

Lorsque vous passez votre journée à être à l’écoute de vos enfants, être écouté à votre tour peut être incroyablement libérateur. Des prises de conscience surviennent et vous permettent d’être plus calmes dans votre rôle de parent. Lorsque les sessions d’écoute se terminent, vous retournez à votre vie de famille en vous sentant plus légers et avec l’esprit plus clair. Plus patients et plus enclin à jouer.

Afin d’illustrer ce phénomène, certaines instructrices de Hand in Hand ont écrit des témoignages. Par exemple, celui-ci d’une maman qui a aidé son fils à ne plus se ronger les ongles, en se rappelant à travers son Partenariat d’Ecoute qu’elle-même avait été une avide rongeuse d’ongles étant enfant et en réalisant que ce comportement cachait des peurs. Ou celui-là dans lequel Chloé Saint Guilhem a pris conscience en recontactant ses propres sentiments en tant qu’enfant, que l’agressivité chez l’enfant est hors de son contrôle est n’est jamais intentionnelle.

Selon Sandra Flear, les Partenariat d’Ecoute sont une « compétence essentielle de survie, en tant que parents ».

Les Partenariats d’Ecoute : comment démarrer

Les Partenariats d’Ecoute sont faciles à mettre en place. La ligne à suivre est de s’accorder la même quantité de temps pour s’écouter et de dire très peu de choses lorsque vous êtes dans la position « d’écoutant ». A la place, vos pensées seront focalisées sur le bien-être du parent que vous écoutez et la confiance que ce dernier trouvera ses propres solutions face aux difficultés qu’il rencontre.

Pour trouver un Partenaire d’Ecoute, vous pouvez contactez nos instructrices certifiées qui vous donneront quelques pistes dans votre recherche.

Les grandes lignes pour bien démarrer un Partenariat d’Ecoute

Selon l’instructrice Kathy Gordon « suivre cette liste permet de créer un espace sûr et propice à la guérison pour le parent qui écoute ». Cela vous permet de « bien penser, avec patience, calme et légèreté durant votre temps d’écoute » :

  • Décidez ensemble du temps d’écoute égal dont chacun bénéficiera.
  • Commencez par dire une chose qui va bien pour vous aujourd’hui.
  • Une personne partage tandis qu’une autre écoute. L’écoutant écoute simplement, tout en pensant « Tu es une bonne personne. Tu vas trouver une solution ». La présence chaleureuse et bienveillante de l’écoutant suffit. Nul besoin d’offrir des conseils, de résoudre des problèmes ou de faire des parallèles avec votre propre expérience.
  • Lorsque le temps est écoulé, l’écoutant pose une question toute simple telle que : Quels sont les motifs qui figurent sur tes chaussettes ? Quels sont les couleurs de l’arc-en-ciel ? Que trouve-t-on dans ton vide poches ? Cela permet de reconnecter votre partenaire d’écoute à son cortex préfrontal – la partie du cerveau responsable de la pensée – pour ramener son attention vers l’instant présent et qu’il soit disponible pour vous écouter à son tour.
  • Maintenant échangez les rôles. Lorsque vous écoutez, rappelez que votre partenaire est une bonne personne et qu’il va trouver ses propres solutions. Lorsque le minuteur sonne, posez-lui également une question pour ramener son attention à l’instant présent.
  • Evitez de parler de ce qui vient d’être dit. Ne faîtes pas référence à la conversation. Ce qui est dit pendant le temps d’écoute est sacré et n’appartient qu’à la personne qui vous a accordé sa confiance.
  • Si vous le pouvez, convenez ensemble d’un prochain rendez-vous d’écoute.
  • Evitez de discuter de façon informelle ou de demander des conseils après votre temps d’écoute car cela peut altérer la sécurité propre à ce partenariat. Terminez simplement la session en évoquant une chose agréable que vous projetez de faire, une chose que vous appréciez à propos de vous-même ou une chose que vous appréciez chez votre partenaire d’écoute.

Les principales lignes directrices pour un Partenariat d’Ecoute constructif et enrichissant sont :

Ecouter de façon respectueuse, attentive et chaleureuse. 

Pour découvrir pleinement cet outil d’écoute, visant à soutenir le travail véritablement émotionnel que représente la parentalité, il existe un livret écrit par Patty Wipfler intitulé : « Les Partenariats d’Ecoute pour les Parents » qu’il est possible de se procurer en français, en contactant l’une de nos instructrices certifiées.