Une sortie de bain mal engagée gérée positivement grâce au Jeu-écoute

Mon fils s’était montré prêt à sortir de son bain et une fois allongé sur la table à langer, il a commencé à me regarder avec un air grognon, à râler et à se débattre légèrement alors que je me mettais à l’essuyer avec la serviette. Je ne sais pas d’où m’est venue l’idée, mais je lui ai dit : « Tu ne veux pas que je te regarde ? » Et j’ai continué à l’essuyer doucement tout en regardant en l’air. En fait ça a eu l’air de le désemparer au début parce qu’il m’a dit : « Non regarde moi. » J’ai donc ramené mon regard vers lui puis en promenant de nouveau mon regard ailleurs, je lui ai dit en tapotant son visage avec la serviette, comme si je ne savais pas ce que je faisais : « J’ai besoin d’essuyer tes fesses, elles sont où tes fesses ? » et il s’est mis à rire… Puis en lui essuyant les mains, je lui ai dit toujours en regardant ailleurs : « Il sont où tes pieds, pour que je les essuie ? » Ce jeu l’a beaucoup fait rire et moi aussi. J’ai pu le faire durer quelques minutes, le temps de lui essuyer les épaules à la place des oreilles, la tête à la place du cou, et les jambes à la place des bras… Quelle rigolade pour tous les deux !

Ca dépend vraiment de l’inspiration du moment, mais je crois qu’il y a mille et une façons d’amener du rire dans les moments de change ou d’habillage sur la table à langer. Pour mes enfants en tout cas, c’est un moment où il leur arrive régulièrement de manifester leur contrariété. Un jeu qu’ils aiment beaucoup dans cette situation démarre lorsque j’essaie de leur enfiler une chaussette, un chausson ou un jambe de pantalon et que je n’y arrive pas parce qu’ils bougent leurs pieds et leurs jambes dans tous les sens. Ils aiment aussi bien jeter un vêtement par terre et que je le cherche désespérément. Et lorsque toute contente je l’ai retrouvé enfin, ils le font disparaître de nouveau et me voilà encore tout embêtée de ne pas le trouver. J’ai remarqué que dans ce type de jeux, mimer un air idiot a tendance à encourager le rire.

Il est certain que le rire de mes enfants est contagieux et qu’il me fait particulièrement de bien dans les moments où je commence à manquer de patience. En tout cas le jour où j’ai joué à essuyer mon fils n’importe comment avec la serviette, cela a véritablement permis de rétablir le lien et de ramener de la joie entre nous !

Une anecdote illustrant un outil d’écoute nommé Jeu-écoute, racontée par Chloé Saint Guilhem