Poser les Limites avec les Jeunes Enfants

Un article de Patty Wipfler / Traduit de l’anglais par Soizic Le Gouais

Quand les enfants sont stressés, ils perdent leur patience, leur goût du jeu, leur capacité à être faciles à vivre et à faire que la journée soit une bonne journée. Dans ces moments-là, ils ont tendance à faire des choses qui n’ont pas de sens. Ils vont commencer à se disputer, à insister pour avoir des choses que quelqu’un d’autre a déjà ou alors, à vouloir une chose après l’autre sans jamais être satisfaits.

Dans ces moments-là, nous les parents, pouvons jouer un rôle vraiment positif. Nous pouvons apporter des limites aux comportements de nos enfants dans le but de soulager le stress qu’ils portent à l’intérieur et de leur permettre de retrouver leur bon jugement initial et leur joie à coopérer. Poser des limites avec des jeunes enfants demande un peu d’entraînement. Lorsque vous pensez que votre enfant commence à devenir déraisonnable, voici les étapes à suivre.

Ecoutez

Mettez-vous à sa hauteur et demandez-lui simplement ce qu’il se passe. Demandez à votre enfant de vous dire pourquoi elle crie ou pourquoi elle doit avoir cette robe bleue qui est dans le lave-linge. Elle a besoin de parler de la colère qu’elle ressent, si possible à une personne qui n’est pas elle-même en colère.

Posez la limite

Si elle continue à se comporter de façon déraisonnable, vous devez intervenir. Dîtes-lui ce que vous pensez être convenable et ensuite assurez-vous que son comportement déraisonnable ne continue pas. Si votre enfant crie sur son frère par exemple, demandez-lui d’arrêter. Si elle ne peut pas s’arrêter, prenez-la gentiment et emmenez-la avec vous dans une autre pièce. Si elle jette les jouets avec colère, mettez votre main sur le jouet qu’elle est sur le point de lancer et dîtes “je ne vais pas te laisser le jeter”. Si elle insiste pour avoir un cinquième biscuit, prenez-la sur vos genoux, loin des biscuits et dîtes lui “Non, pas maintenant. Plus tard tu pourras en avoir un autre, mais pas maintenant”. Aucune punition n’est nécessaire, aucune morale n’est nécessaire et aucune sévérité n’est nécessaire non plus. Intervenez simplement.

Ecoutez

C’est l’étape de la libération du stress, celle qui va immensément aider votre enfant. Après être intervenue pour prévenir les comportements déraisonnables de votre enfant, il y de fortes chances pour qu’elle commence à pleurer, à se mettre en colère ou à faire une crise de rage. C’est constructif. C’est la façon pour votre enfant de se débarrasser des tensions qui l’ont rendue déraisonnable en premier lieu. Si vous pouvez rester proche quand elle pleure ou quand elle est en colère, elle va continuer jusqu’à ce qu’elle retrouve sa capacité à écouter, à être coopérative et à tirer le meilleur parti de la situation actuelle.